UFC QUE CHOISIR NANCY et sa REGION

BANQUE - ASSURANCE

Contrats obsèques – Nos conseils

1- La problématique

Vous désirez faciliter à vos proches l’organisation de vos obsèques ? C’est louable, mais attention aux pièges tendus…

Faites le point sur votre situation :

  • Quel âge avez-vous ? Quelle est votre espérance de vie ?
  • Selon les prestations que vous envisagez, quel sera le coût de vos obsèques ? Actuellement, il faut compter 3500 à 5000€.
  • Disposez-vous d’un capital de 3500 à 5000€ que vous pouvez bloquer pour être versé à vos proches à votre décès ?

2- Les solutions sans frais :

Ces solutions vous permettent de mettre une somme que vous décidez de côté pour vos proches au moment du décès. Si vous désirez y ajouter des précisions sur vos souhaits, mettez-les par écrit, joignez un devis d’un prestataire funéraire et confiez le tout à un proche de confiance.

2.1- L’épargne

Si vous disposez du capital nécessaire, ouvrez un livret d’épargne dédié. Le Livret de développement durable, plafonné à 12000€, est une solution. A votre décès, 5000€ peuvent être débloqués très rapidement et vous aurez perçu des intérêts (0.75% actuellement, mais cela augmentera bien un jour).

Vous pouvez également mettre une somme moindre en calculant votre espérance de vie et en faisant des versements mensuels en conséquence. Exemple : vous êtes un homme de 60 ans, votre espérance de vie est de 23 ans, vous pouvez verser 20€ par mois, vous aurez près de 5000€ dans 20 ans avec les intérêts. Bien sûr le risque est de mourir plus tôt…

2.2- L’assurance-vie

Vous ouvrez un contrat d’assurance-vie avec un capital de 3500 à 5000€ en désignant comme bénéficiaire une personne de confiance, qui peut être un ami, à laquelle sera versé le capital à votre décès. Informez bien cette personne de l’existence de ce contrat et de vos volontés. Choisissez bien un contrat où le capital est garanti.

2.3- La prise en charge par un organisme

Vérifiez toujours si, en cas de décès, vous n’êtes pas couvert pour vos obsèques par votre entreprise, la sécurité sociale, la complémentaire santé qui verseront un capital à vos ayants-droit pour vos obsèques.

3- Les solutions onéreuses

Les banquiers et les assureurs ont bien vu l’inquiétude des français face à leurs obsèques et se sont engouffrés dans ce marché qui représente aujourd’hui 1 milliard de cotisations par an !

Ils proposent des solutions, souvent onéreuses pour les souscripteurs

3.1- Les contrats en capital

Ce sont des contrats qui prévoient le versement d’un capital à la personne que vous désignerez. Ils représentent 75% des souscriptions.

3.1.1- Contrat à versement unique

Vous désirez que 5000€ soient versés pour vos obsèques et vous disposez déjà d’un capital. On vous proposera, selon votre âge, de verser une somme moindre (à 65 ans, vous devrez verser près de 4000€) car les intérêts seront anticipés. Mais vous aurez des frais de gestion, un rendement plus ou moins aléatoire, un délai de carence….. nous préférons le brave livret d’épargne !

3.1.2- Contrat à versements mensuels pendant une durée précise

Vous n’avez pas de capital disponible, vous souhaitez qu’une somme précise soit versée pour vos obsèques, vous êtes prêt à verser mensuellement une somme de 20 à 40€. Votre assureur vous proposera un contrat avec des mensualités qui détermineront la durée des versements (souvent de 5 à 20 ans).

Avantage, la somme sera versée si vous décédez avant la fin des versements, mais après le délai de carence (1 à 3 ans). Mais vous payez de ce fait une assurance-vie assez coûteuse. Ainsi, sur une durée de 10 ans, à 65 ans, vous aurez payé près de 6000€ pour un capital de 5000€ !

3.1.3- Contrat viager

Vous fixez le capital nécessaire et vous payez mensuellement jusqu’à votre décès…. dans ce cas, mieux vaut mourir vite, sinon cela coûtera très cher ! Nous déconseillons ces contrats.

Ainsi pour un contrat de 5000€ souscrit à 65 ans et un décès à 87 ans, vous aurez payé plus de 8600€…

3.2- Le contrat en prestations

C’est le contrat que nous préférons car il garantit que vous aurez des obsèques conformes à vos souhaits puisque vous les aurez négociées à l’avance avec un prestataire funéraire.

Le capital sera versé directement à l’entreprise de pompes funèbres, donc pas de risque d’une utilisation non souhaitée de l’argent.

Faire toutefois attention à ce que le couple capital-prestations soit bien fixé, qu’il sera tenu compte de l’inflation (plus forte dans les pompes funèbres qu’à l’INSEE…). Sinon, le prestataire risque de demander plus aux héritiers… ou de baisser les prestations.

4- Nos conseils

  • Préférez l’épargne ou l’assurance-vie aux contrats des assureurs
  • Vérifiez les exclusions éventuelles aux contrats : suicide, accidents de 2 roues…. ainsi que le délai de carence durant lequel aucun versement ne sera fait an cas de décès.
  • Attention aux formulaires de déclaration de bonne santé : tout oubli entraînerait l’annulation du contrat.
  • Vérifiez les délais de versement du capital. On vous vantera ‘un versement en 48 heures’….mais ‘après réception des documents nécessaires au règlement’… nos amis de ’60 millions de consommateurs’ ont constaté des délais aberrants.
  • Soyez très précis dans les prestations demandées. Ainsi ne signez pas pour un cercueil ‘Champagne’, il n’existera plus à votre décès, mais pour un cercueil en tel bois, avec telles poignées et telles finitions….

Plus d’informations : consultez le dernier article du site quechoisir.org : Contrats obsèques